Archives

Les Ateliers de formation

Atelier sur Achour

par Amine Beckoury


Amine Beckoury animera un atelier autour de son dernier court-métrage et des enjeux de la création.

 

Achour

C’est l’histoire de Tchfa et de Salem, deux amoureux que le destin a décidé de séparer. Ils donneront naissance à un enfant illégitime, rejeté par la société, issu d’un amour interdit entre deux personnes de statuts sociaux différents. Tchfa et Salem ne supporteront pas d’être séparés et mourront de chagrin. Pour réparer ce que le destin avait brisé, le fils de Tchfa enterrera sa mère à côté de son père, qu’il n’aura jamais connu, convaincu que cette fois ils seront réunis. Une légende naîtra alors grâce à une boîte que Tchfa avait l’habitude de remplir de friandises et de jouets pour son fils nommé Achour.

Amine Beckoury

Diplômé de l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Casablanca (ESBAC) et de Georges Méliès à Orly, Amine Beckoury est aujourd’hui réalisateur d’animation au Studio Videorama, première société de production cinématographique et publicitaire au Maroc. Il a réalisé plusieurs films et spots télévisés en utilisant différentes techniques d’animation (volume, 3D, 2D, Papier découpé ...) dont le clip vidéo Bled Schizophrène pour le compte du groupe de rock marocain Hoba Hoba Spirit, qui a remporté le prix du meilleur court métrage africain au FICAM® 2008.

Amine Beckoury intervient également sur divers ateliers d’initiation au cinéma d’animation. Il prépare actuellement son nouveau court-métrage Achour qui a reçu l’appui et le soutien de Canal France International (CFI) et du studio valentinois Folimage.

Atelier de sensibilisation aux techniques de McLaren

par Steven Woloshen


Steven Woloshen est aujourd’hui un nom incontournable du cinéma d’expérimentation et sa démarche, semblable à celle de McLaren, garantira une initiation aux techniques de McLaren des plus réussies. Il proposera ainsi un atelier de grattage sur pellicule pour pénétrer dans l’univers de ce géant du cinéma d’animation.

Steven Woloshen

Steven Woloshen est, depuis plus de trente ans, un passionné de films abstraits créés à la main et d’installations liées aux arts médiatiques. Maître de conférences, juré, technicien, animateur, artiste et récemment auteur de Recipes for Reconstruction (Recettes pour une reconstruction), un manuel sur la dégradation, la rénovation et autres analogies techniques du film artisanal. Il travaille actuellement à la rédaction de son second livre intitulé Scratch, Crackle and Pop ! .

Atelier «Norman McLaren»

par l’Atelier de Cinéma d’Animation d’Annecy (AAA)


Encadrement : Nadia Talah, Elodie Marechal, Yoann Dutoit et Nicolas Bougère

 

L’objectif de cet atelier est de sensibiliser et d’initier les élèves au cinéma d’animation à travers l’oeuvre de McLaren. Les élèves seront amenés à utiliser la technique de «la pixillation» - technique d’animation où des acteurs réels sont filmés image par image permettant des trucages donnant l’illusion qu’un participant peut se déplacer sans bouger les jambes, voler, sortir d’un mur, disparaître, réapparaître…. Ils découvriront également les prémices du cinéma d’animation à travers la manipulation de différents jouets optiques (flipbook, thaumatrope, phénakistiscope…). L’occasion pour vous de vous mettre dans la peau de Norman McLaren le temps de quelques heures.

Atelier sur La légende de Sarila

par Nancy Florence Savard


Nancy Savard interviendra sur la réalisation de son long-métrage La légende de Sarila. Ce sera l’occasion de revenir sur les étapes de la construction de ce longmétrage et d’exposer les difficultés et réussites d’une diffusion internationale.

Nancy Florence Savard

Depuis près de 20 ans, la conceptrice, réalisatrice productrice, Nancy Florence Savard oeuvre dans le monde de la production télévisuelle et cinématographique. Ses débuts professionnels coïncident avec l’envol de MusiquePlus, station télévisuelle musicale. Tour à tour, elle évolue chez Radio-Canada, Astral, TVA et différents producteurs privés. Quelques années plus tard, elle fonde Productions 10e ave Inc.

Passionnée d’infographie et d’animation 2D-3D numérique, elle se perfectionne en intégrant des éléments animés au sein de ses productions. Voulant faire rayonner des talents locaux avec des productions à diffusion internationale tout en demeurant à St-Augustin-de-Desmaures au Canada, elle s’investit dans la création de personnages attachants, d’histoires solides et d’une direction artistique puissante. Au titre de productrice-réalisatrice, elle signe les projets d’animation, La légende du sapin de Noël, L’histoire du bas de Noël, La tradition de la bûche de Noël et Le baiser sous le gui. Elle a assuré la production du film d’animation Le Coq de St-Victor, un conte humoristique et s’occupe du développement pour les films d’aventure humoristique Mission Katmandou et Mission Radar.

Atelier sur le documentaire animé à Caméra-etc

par Jean-Luc Slock, Directeur de Caméra-etc


Caméra-etc a réalisé plusieurs films d’animation à dimension documentaire, Ha Bi Ba en 2006, portrait animé de 6 artistes handicapés, Cogitations, témoignage d’habitants de la ville de Ouagadougou sur le thème de l’exil, et Mateso, d’après le récit écrit par une réfugiée congolaise en 2012. L’animation permet d’aborder le réel avec une certaine distance en y insufflant une dimension poétique. Elle permet aussi de libérer la parole en contournant le témoignage face à la caméra.

Jean-Luc Slock

Diplômé en Arts visuels appliqués et Communication à l’Ecole Supérieure des Arts de St Luc de Liège, Jean-Luc Slock a débuté comme animateur aux Jeunesses Musicales de Liège. En 1979, avec Luc Toussaint et Claude Micheroux, il créé l’association Caméra-etc sous le nom de Caméra Enfants Admis. Il est également membre fondateur du groupe Gomma Percussions. De 1979 à 2004, il occupe le poste d’animateur et de directeur artistique de Camera-etc, aux côtés de Véronique Michel. En 2005, il devient directeur et producteur des films réalisés à Caméra-etc.

Ateliers Tat Production

avec Eric Tosti


Le premier atelier permettra d’aborder la création et le développement d’un studio d’animation indépendant en prenant l’exemple de TAT productions

 

Comment créer une société de production de dessins-animés quand on part de rien et qu’on vit en province ? Comment développer, démarcher et vendre ses projets ? En s’appuyant sur son expérience personnelle et sur ses films (courtsmétrages, pubs, programmes TV), Eric Tosti décrira l’évolution de TAT depuis 13 ans, du premier film - un court-métrage en pâte à modeler réalisé à deux, avec 200 euros, sur une petite table de cuisine - à leur production en cours : Les As de la Jungle à la rescousse , série de 52x11’ en image de synthèses, d’un budget de 7 millions d’euros et impliquant quatre vingt salariés en studio d’animation.

 

Dans le second atelier, Eric Tosti présentera le Making of d’un programme en 3D

 

A partir d’un épisode de la série, il abordera en détail toutes les étapes et les métiers impliqués dans la fabrication d’un projet en images de synthèses : du scénario aux dessins préparatoires en passant par le storyboard, l’animatique 2D, la modélisation, la texture, le setup, le layout 3D, l’animation, le rendu, le compositing, le son (voix, bruitages…).

Eric Tosti

Eric Tosti réalise, avec son ami d’enfance David Alaux, sa première animation à l’âge de 13 ans avec une caméra Super 8mm. Il continue à développer en autodidacte sa connaissance du cinéma, avec un intérêt particulier pour l’animation. En 1999, il écrit et réalise, toujours avec David Alaux, un premier court-métrage en stop motion, Mon copain ?, qui gagne plusieurs prix en festivals et bénéficie de diffusions télévisées en France et à l’étranger. Après un deuxième court-métrage d’animation à succès, Le Voeu, ils commencent à travailler comme réalisateurs dans le domaine de la publicité.

En 2007, Eric Tosti et David Alaux développent comme auteurs et réalisateurs leur premier projet pour la télévision, Spike. Ils écrivent et réalisent en parallèle Au Pays Du Père Noël. Ils développent ensuite Les as de la jungle. Actuellement, ils réalisent une série adaptée de Les as de la jungle. Par ailleurs, Eric Tosti et David Alaux créent en 2000 la société TAT productions avec le producteur Jean-François Tosti et ouvrent un studio d’animation en 2007.

Atelier scénario

avec Delphine Maury et Jean Regnaud


Un travail de cinq jours visant à développer les projets personnels des étudiants de l’idée jusqu’au pitch, en passant par des phases de formulation, de structuration et d’écriture de projet. Cet atelier «à la carte», offrira l’occasion aux stagiaires de profiter de toute l’expérience et du savoir-faire de nos deux invités : Delphine Maury et Jean Regnaud. Chaque projet sera ainsi accompagné, point par point, afin d’aboutir à une oeuvre construite. Ce sera l’occasion d’échanges sur des histoires, des axes, des genres, des écueils à éviter, tout en permettant à chacun de partir de sa propre matière pour la faire évoluer de manière féconde.

 

Ateliers destinés aux étudiants issus des écoles d’art marocaines se déroulant du vendredi 21 mars au mercredi 26 mars 2014.

Delphine Maury

Après des études de droit, d’ethnologie et un DESS d’édition, Delphine Maury travaille dans l’édition encyclopédique et technique, puis comme journaliste dans la presse enfant (J’aime lire et DLire) : chroniques culturelles, accompagnement de l’écriture des romans, conception de jeux. En 2008, elle devient directrice d’écriture pour dans l’animation avec la série Ariol et enchaîne sur Angélo la débrouille. Elle dirige ensuite l’écriture de Mystère à la colo et de Maya l’abeille, série pour laquelle elle écrit son premier scénario. Toujours en 2008, elle conçoit les Grandes grandes vacances qui rencontre très vite l’intérêt de France Télévisions. Entre temps, elle écrit La bible de Polo et celle de Pico Bogue. Elle monte Tant Mieux Prod en décembre 2012 pour produire En sortant de l’école, une collection de 13 courts-métrages mettant en scène des poèmes de Prévert, réalisés par 13 jeunes professionnels « sortant de l’école ». Cette série sera diffusée en mars 2014 sur France télévisions.

Jean Regnaud

Jean Regnaud est scénariste de dessins animés. Il a travaillé sur de nombreuses séries télé, notamment Petit Vampire, Mouk ou Ariol et a co-écrit avec Stéphane Bernasconi le scénario du film Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill. Il est également scénariste de bande-dessinée et a publié cinq albums avec Emile Bravo ainsi que des livres pour enfants avec Aude Picault.

Atelier Scénarimage

avec Youri Tcherenkov et Zoia Trofimova


Cette année encore FICAM® poursuit son objectif de diffusion mais surtout d’accès à un savoir-faire international à travers l’atelier de scénarimages (Storyboard) destiné aux étudiants marocains. Zoia Trofimova et Youri Tcherenkov, maîtres de la pluridisciplinarité travaillant à la fois sur la direction artistique, la réalisation et la scénarisation, apporteront toute leur expérience à travers ces dix jours de formation.

 

Ateliers destinés aux étudiants issus des écoles d’art marocaines se déroulant du lundi 17 mars au mercredi 26 mars 2014.

Zoia Trofimava

Zoia Trofimava commence son parcours artistique par les Beaux arts à Ekaterinbourg, en Russie, avant d’intégrer en 1989 l’Institut de cinéma de Moscou. D’abord animatrice sur L’enfant au grelot, de Jacques-Rémy Girerd, puis graphiste sur Moscou, Zoia commence alors une carrière au studio français Folimage. S’ensuivra une production sous de multiples casquettes dans le prestigieux studio. En 2008, elle est décoratrice pour Une vie de chat, elle créera ensuite Winter Ghost. Elle est également la créatrice des décors sur Tante Hilda !, de Jacques-Rémy Girerd, film à l’affiche du FICAM®.

Youri Tcherenkov

Etudiant à l’Université des Arts Cinématographiques de Cinéma de Moscou, puis disciple de Vadim Kourchevsky, Youri Tcherenkov fréquente par la suite les cours d’un autre pilier du cinéma russe, Youri Norstein. En 1994, il travaille à Moscou avant d’être sélectionné en 1995 pour la résidence d’artistes du Studio français Folimage, fondé par Jacques-Rémy Girerd, destinée aux créateurs de films d’animation. Une résidence qui permettra la réalisation de La grande migration et marquera le début de sa collaboration avec Folimage. Son nom est ainsi indissociable de l’oeuvre de Jacques-Rémy Girerd. Il sera alors story boarder de la série Ma petite planète chérie, L’enfant au grelot, créateur graphique et co-scénariste de La prophétie des grenouilles, co-scénariste et créateur de couleurs de Mia et le migou. Il est également co-scénariste et créateur couleur du nouveau long-métrage Tante Hilda !.