Archives

Grand Prix Aïcha de l'animation

Véritable soutien à la création marocaine, le Grand Prix Aïcha® de l’Animation révèle chaque année de jeunes artistes marocains et constitue un tremplin vers la professionnalisation. Jihad Eliassa, lauréat de la 9ème édition aura ainsi le privilège d’ouvrir la 14ème édition du FICAM® avec son court-métrage d’animation Zroods. Son film a bénéficié d’un soutien à hauteur de 50 000 Dh, d’une résidence artistique à l’Abbaye de Fontevraud en France, partenaire du festival, et d’une bourse de création de l’Institut français du Maroc. 

Zroods

C’est le témoignage des trois légumes les plus consommés au Maroc, la pomme de terre, l’oignon et la tomate mais aussi celui du pain. Ils parlent du massacre quotidien dont leur peuple souffre face aux habitudes de consommation des humains. 

Jihad Eliassa

Né en 1990 à El Jadida, Jihad Eliassa obtient son bac en 2010 et intègre l’Institut National des Beaux Arts de Tétouan dont il est lauréat. Il est co-fondadeur de l’association Hop’s Light Event pour venir en aide aux enfants orphelins. Il est également l’auteur d’illustrations de dictons marocains et proverbes espagnols. 

Jihad Eliassa est également lauréat de plusieurs concours : 

- Prix de la bande-dessinée Carrion en 2012,

- Prix de la bande-dessinée de Faber Castel au Festival de bande-dessinée de Tétouan en 2012, 

- Prix de la meilleure page Facebook marocaine au Maroc Web Awards en 2013, 

- Prix du meilleur personnage de la série Switchers en 2013 

Jury

Jean Paul Commin

Après des études de journalisme à Paris, Jean-Paul Commin devient en 1971 chef des informations et rédacteur en chef pour des revues consacrées à la musique. Il occupe différents postes de direction dans l’édition phonographique entre 1976 et 2000 au sein de Phonogram/ Polygram France (Direction Marketing, International et Direction Générale) et de WEA Music. Nommé directeur général du Syndicat de l’Edition Vidéo (SEV) puis président de la Fédération Internationale de la Video, il rejoint France Télévision Distribution comme directeur du pôle entreprise (vidéo, disques, droits dérivés…) et devient directeur général adjoint en 2001, responsabilité qu’il occupe jusqu’à début 2008. Puis conseil et membre du bureau de l’Adef (Association des Exportateurs de Films), du SPFA (Syndicat Production Films Animation), membre du comité pédagogique du Mastère des Industries Culturelles (ESC Dijon), chargé de mission pour la société Les Armateurs (Kirikou, Les triplettes de Belleville, Ernest et Célestine). 

Abel Kouamé

Abel Kouamé, dit Kan Souffle, est réalisateur, animateur 2D/3D et auteur de bandes-dessinées. Il évolue d’abord dans la bande-dessinée avant d’ouvrir en 2006, avec un groupe d’amis, AfrikaToon, studio d’animation. Il y réalise divers spots et courts-métrages. En 2013, il réalise son premier long-métrage d’animation Pokou, Princesse Ashanti. En 2014, il réalise son second film d’animation Soundiata Kéïta, le réveil du lion. Conscient que l’Afrique représente un nouveau marché pour l’animation, Abel Kouamé et son équipe ont l’ambition de développer différents projets d’animation de longs-métrages et de séries. 

Mohamed Achaour

Né en 1972 à Casablanca, Mohamed Achaour, découvre le cinéma à l’âge de 7 ans. Des années plus tard, il anime le ciné-club de la Faculté des lettres à Mohammédia. Après une licence en langue et littérature française puis une autre en management culturel en 1998, il est journaliste cinéma et télé au sein du magazine Téléplus. 

Il collabore comme stagiaire sur Astérix et Obélix mission Cléôpatre d’Alain Chabat. Une carrière d’assistant réalisateur commence alors sur Alexander d’Oliver Stone, Kingdom of Heaven de Ridley Scott, Le Regard de Nouredine Lakhmari, Les yeux secs de Narjiss Nejjar… 

En 2006, il réalise son premier court-métrage Percussion Kid, puis des téléfilms et séries pour les différentes télévisions nationales. En 2010, il tourne son premier long-métrage intitulé Un film… qui remporte le prix de la première oeuvre et celui du meilleur second rôle masculin au Festival national du cinéma de Tanger.